Ressuage

Faits en usine, avant expédition et sur devis.

Le contrôle par ressuage (Penetrant Testing en anglais, d’où son abréviation officielle : PT) est une méthode de contrôle non destructif.
Cette méthode permet de mettre en évidence des discontinuités débouchantes sur tout métal.
Cette méthode de contrôle non destructif (CND) est souvent utilisée en repoussage.
On utilise actuellement des pénétrants plus perfectionnés que l’huile.
Ce sont généralement des produits pétroliers colorés ou fluorescents, dont le classement par sensibilité varie selon les normes et spécifications applicables.
Cinq niveaux (de 1/2 à 4) sont définis pour les pénétrants fluorescents.
Il existe deux niveaux de sensibilité pour les pénétrants colorés selon la norme ISO 3452, alors que les documents américains ne font état que d’un seul niveau.

Quelle que soit la couleur, le principe reste toutefois le même :

  1. Coupe d’un matériau comportant un défaut débouchant type fissure
  2. La surface du matériau est enduite de pénétrant.
  3. Le pénétrant est éliminé par lavage et la pièce séchée.
  4. Le matériau est enduit de révélateur. Le défaut devient visible.

 

  • Le ressuage exige une préparation de surface très soignée, appropriée au matériau à contrôler et aux polluants à éliminer de la surface.
L’intérieur des éventuelles discontinuités doit également être nettoyé.
On enduit ensuite la pièce à contrôler de pénétrant, par pulvérisation électrostatique ou par immersion (parfois par pulvérisation de pénétrant en aérosol, notamment dans le cas d’un ressuage localisé sur une ou plusieurs zones désignées d’une pièce volumineuse.
  • On lave la pièce pour éliminer le pénétrant déposé en surface.
Les conditions de lavage (pression, température, durée) sont déterminées par la gamme de ressuage, afin de laver soigneusement le produit en surface sans éliminer celui qui a pénétré dans les éventuels défauts débouchant de la pièce.
  • On sèche la pièce à l’étuve, parfois à l’aide d’air comprimé (air sec) à très basse pression ou de chiffons propres, secs et non pelucheux.
  • On applique ensuite le révélateur, en poudre, en suspension ou en solution.
  • On examine enfin la pièce, sous lumière naturelle dans le cas de pénétrant coloré ou sous éclairage UV (ultraviolet) dans le cas de pénétrant fluorescent, dans les délais impartis par la méthode de contrôle.