Contrôle par ultra-son

On peut contrôler l’épaisseur résiduelle des fonds, après transformation, et sans destruction de la pièce, par une mesure de l’épaisseur avec un appareil à Ultra-Son.

Les soudures peuvent être également contrôlées efficacement par un appareil à ultra-son.

Une onde ultra-son est émise par un palpeur placé sur la surface du matériau à contrôler et se propage dans le matériau.

Il existe des méthodes par contact (le palpeur est en contact avec la pièce) ou par immersion (la pièce et le palpeur sont immergés dans de l’eau).

Dans le cas de la méthode par contact, il est nécessaire d’ajouter un couplant (eau ou gel) entre le palpeur et la pièce pour assurer la transmission des ondes.

Lorsque ces ultrasons rencontrent une interface délimitant deux milieux ayant des impédances acoustiques différentes, il y a réflexion.

Les ultrasons réfléchis sont captés par un palpeur (qui peut être le même que l’émetteur). Il y a création d’un « écho ».

Dans le cas d’une pièce comportant deux surfaces, la détection de défaut se fait en comparant le temps mis pour faire un aller-retour dans l’épaisseur de la pièce et le temps mis pour la réflexion sur un défaut.

D’un point de vue pratique, on utilise un écran d’oscilloscope. Les échos sont représentés par des pics sur l’écran.

Principe du contrôle par ultrason : exemple du contrôle d’une tôle.

  • L’écran de l’oscilloscope montre un pic d’entrée à gauche et un pic de sortie à droite.

La distance entre les deux pics correspond à 2 fois l’épaisseur de la tôle (aller+retour).

  • Le palpeur émet au-dessus d’un défaut, il y apparition d’un pic correspondant au défaut.

La position relative du pic créé par le défaut permet de connaître sa profondeur.
La distance entre le pic d’entrée et celui du défaut correspond à 2 fois la profondeur de ce dernier.